Coudre la Blouse Hortense de Fibremood

C’est en m’inscrivant à la Link party que j’ai pu découvrir en avant-première tous les modèles du Fibremood sortir ce jour. Hortense a été mon coup de cœur. D’autant plus que mon tissu était déjà tout trouvé puisqu’il attendait sagement dans mon placard ! C’est donc dans ce nouvel article que je vous y livre tous les détails de ce patron tout en smocks

Le Matériel

Le Tissu

Quand l’Atelier de la Création a présenté cette merveille sur leur Instagram, ça a été le coud de foudre immédiat. Ces fleurs ont ce côté vintage que j’adore et cette palette de couleurs mélangeant des nuances orangées, du vert bouteille et du noir m’ont totalement séduite. Il y a très longtemps que je n’ai pas cousu de viscose. Vous savez pourquoi ? Parce qu’à chaque lavage, c’est direction le fer à repasser et alors ça j’avoue, c’est pas mon moment préféré. Mais depuis, j’ai investi dans un défroisseur qui me facilite la vie côté repassage. C’est un Steam One dont je vous met la référence juste ici. En tout cas, une chose qu’on ne peut pas lui reprocher à cette Viscose, c’est que vu qu’elle prend bien le pli, cela facilite la couture des ourlets. En fait, en règle générale la viscose se coud très bien à condition d’utiliser une aiguille neuve et fine de taille 70 pour ne pas tirer les fils du tissu. 

 

Le Patron

J’ai choisi de coudre Hortense en taille 34 avec quelques modifications sur ce dernier.

  • Réduction de la hauteur du col de 1,5cm car je trouvais que ça montait trop haut au niveau de mon cou.
  • Hauteur des pièces devant et dos rallongées de 15cm car les pièces initiales sont prévues pour coudre la version Robe.
  • J’ai également augmenté la largeur des pièces devant et dos au pli de 2cm.
  • (Ce que j’aurais peut-être du faire, c’est rallonger la manche de 2cm car elles ont tendance à remonter un peu par rapport aux smocks)

La réalisation des Smocks

D’ailleurs, concernant ces derniers, après bien des déboires avec le fil fronceur, j’ai opté pour l’Elastique à smocks. Je l’ai pris en 50mm. En fait, avant d’avoir les 2 empiècements devant et dos, j’ai smocké sur des rectangles (plus grand que mes pièces finales). Pour couvrir toute la surface de, j’ai superposé sur 5mm 4 bandes d’élastique que j’ai cousu au point zigzag. Ensuite il suffit simplement de tirer l’élastique pour obtenir la même mesure que mon rectangle de tissu et j’ai cousu des kilomètres et des kilomètres de points droits : 16m en tout ! Il faut donc s’armer de patience.

Je n’ai pas doublé la partie smockée. Vous pourriez donc vous demander si l’élastique gratte. Et bien pas du tout, à partir du moment où l’on part sur des coutures anglaises. D’ailleurs pour le col, en couture anglaise, il est important d’utiliser le fil Seraflex de Metler. En effet, vu que cette couture est réalisée en 2 parties, ça réduit l’élasticité et donc ça peut bloquer le passage de la tête quand on l’enfile. Le fil Seraflex lui a la particularité de s’étirer ce qui évitera donc ce désagrément. J’ai un tour de tête assez petit : 54 donc avant de faire votre couture définitive, vérifier que vous passez bien la tête et modifiez en fonction l’encolure.

Le Look

Il va être temps que le Printemps pointe le bout de son nez car on s’les caille pendant les shootings ! En tout cas, ce dont je suis ravie, c’est que je vous présente Hortense dans un look 100% cousu main. Je porte donc ma Jupe Bellis de Pretty Mercerie fait en double gaze noir, ainsi que mon Sac noir verni réalisé en Novembre dernier chez Pigeon Coq. Les mocassins, je les ai trouvés en Soldes chez Maje. J’aime beaucoup le coté matelassé sur le dessus et puis on y est comme dans des chaussons.