Coudre le Sweat Didi de Fibremood

Je crois qu’on l’a tous aperçu cet Hiver ! Le Pull Camionneur, tiré du vestiaire masculin, revient en force et ce n’est pas pour me déplaire ! Fibremood l’a bien compris et en a carrément réalisé un patron. Il ne m’a donc pas fallu bien longtemps pour que je craque ! D’autant plus que ce modèle est d’une rapidité et d’une simplicité à coudre.. Alors Moi j’vous le dis : les leçons de tricot, c’est pas pour tout de suite ! 

Le Matériel

La Mercerie

Quand on ne tricote pas, ce qui est mon cas, on ne peut que tomber amoureuse de ce tissu. La matière fait effet d’un pull tricoté, sauf qu’on met carrément moins de temps à le réaliser. Je l’ai trouvé chez Stragier et il en existe en plusieurs coloris. J’ai opté pour le beige : une couleur que je peux associer à beaucoup de mes vêtements. Attention, la matière est épaisse, et ça m’a valu 3 aiguilles de cassé au niveau de la surjeteuse notamment lors de la pose du poignet. Je vous conseille donc d’utiliser minimum une aiguille taille 90. Concernant la fermeture éclair, j’ai eu du mal à en trouver des à la fois grandes et métallisées. Mais ça c’était avant de tomber sur Hobbii. Cette marque danoise plutôt spécialisé dans la laine a un grand choix de fermetures éclair métalliques non séparable allant de la taille 20cm à 40cm et ce dans plusieurs coloris. J’ai donc fait le plein en en achetant une dizaine. Ils livrent assez rapidement car j’ai reçu mon colis 1 semaine après ma commande. 

Le Patron

Il y a un petit moment que je suis la marque Fibremood. Et pourtant, ce n’est que depuis quelques mois que je coud leurs patrons. Ils ont cette faculté à proposer chaque mois, dans leur magazine, des modèles toujours dans la tendance et bien expliqués. Ce qui est plutôt rare dans un magazine couture je trouve. Ici j’ai cousu Didi dans une taille 34. Je n’ai fait aucunes modifications dessus et il tombe vraiment très bien. Comme je vous le disais, le livre explicatif est très bien fait et est complété de schémas pour chaque étape de montage. Et si cela peut vous aider encore plus à vous lancer, je vous ai aussi filmé tout le processus de création sur mon Instagram @atelier.miinsa . Niveau difficulté, je trouve que ce Sweat est d’un niveau débutant/intermédiaire. Les seules difficultés qui y résident, ca va être la pose du col, la ceinture et les poignets. D’ailleurs, pour ces derniers, lorsque vous réalisez la 1ère étape pour fermer le poignet, faites bien attention au sens du droit fil car si ça a été monté dans le mauvais sens , vous n’arriverez pas à le coudre sur les bas de manches car l’élasticité sera trop faible. Si je vous en parle pour ce modèle, c’est parce que je trouve qu’il est difficile de le repérer après la coupe car la pièce est un carré. 

Le Look

C’est désormais un nouveau basique qui vient rejoindre mon dressing. Clairement, ce pull se porte avec beaucoup de choses et c’est ce qui me plaît car je ne sais pas vous mais moi certains matins, je n’ai pas le temps de réfléchir à ce que je vais mettre comme tenue. Oui c’est aussi ça d’être Maman AHAH. Dans ce look, je le porte avec un pantalon évasé vert à rayures. Je l’avais acheté chez Bershka il y a une dizaine d’années et je l’aime toujours autant. En fait depuis tant d’années, il n’a pas bougé au niveau de la matière et surtout il est hyper agréable à porter. Pour parfaire la tenue, j’ai enfilé mes Bottines MAJE et mis mon Sac Banane noir cousu main. Je n’ai qu’une chose à dire : ce look est la preuve même qu’on peut être stylée tout en étant confort. Et ça tombe bien car c’est ce que je préfère quand je m’habille. 🙂 Et avez-vous vu qui a failli s’inviter lors du Shooting ? Un petit écureuil bien trop mignon qui attendait sagement qu’on parte pour aller rejoindre son copain de l’autre coté du chemin.