Coudre le Manteau Rya de Fibremood


Dernier manteau de la saison, il s’agit de Rya, un modèle à la coupe oversize qui m’a tapé dans l’œil dès sa sortie dans le magazine Fibremood. Une pièce qui selon le tissu peut se porter comme un manteau ou une surchemise.  j’ai opté pour la version hivernale.. quoi que  mais Un modèle non doublé qui, en cette fin d’hiver va pouvoir quand même se porter lors de matins frais. 

Le Matériel

  • Patron Rya Fibremood
  • 2m40 sur 140cm de Lainage polyester gris clair chiné Self Tissus
  • 100x50cm de Thermocollant moyenne épaisseur
  • 6 Boutons blanc et doré Self Tissus 30mm
  • 2 Boutons blanc doré Self Tissus 25mm
  • 6m50 de Biais en lin gris
  • Machine à coudre Pfaff Ambition 620

Le Tissu

Comme vous le savez peut-être, j’organise chaque mois des Ateliers chez Self Tissus alors forcément, je ne peux pas m’empêcher de regarder leurs nouveautés et de craquer quand un tissu me fait de l’oeil. C’est le cas de ce lainage qui a d’ailleurs été très vite épuisé. (aussi bien par le personnel que par les clients ahah) 

Ce que j’aime dans celui-ci, c’est sa couleur. Il est en fait gris clair chiné avec des nuances taupe. Et je ne vous parle pas même pas de sa douceur. On a envie de se lover dedans tellement il est doux. ça tombe bien car on associe souvent le manteau oversize à une pièce cocooning. Ce lainage était donc parfait pour ce projet.

Ce tissu présente un peu d’élasthanne, j’ai donc thermocoller certaines pièces non spécifiées dans le patron. Dans ce dernier, il nous conseille de thermocoller le col, les poignets, les pattes de boutonnage et les rabats de poche. Mais je l’ai également fait sur tout le tour des poches plaquées (1cm de largeur) pour éviter que ça gondole lors du passage sous la machine. Mis à part ce détail, le tissu se coud très facilement. Et e n’ai pas hésité à activer le système IDT de ma machine Pfaff Ambition 620 pour obtenir de belles surpiqures.

Le Patron

Rya, comme je vous le disais, peut être cousu pour un manteau ou une chemise oversize. On peut aussi joué sur la longueur tout en gardant l’arrondi qui fait tant son charme, sur le bas. Pour ma part, j’ai choisi la version longue en réduisant la hauteur des pièces devant et dos de 3cm pour éviter que le coté long ne me tasse de trop. J’ai pris la taille 34 qui me va impeccable. En fait, dès lors qu’on est sur une pièce un peu plus loose, j’ai toujours tendance à prendre une taille en dessous de ce à quoi je correspond dans le tableau des tailles. De ce fait, ça évite que je me noie trop dans le vêtement.

Coté montage, Fibremood nous livre encore une fois des explications claires et précises. Là où je ne les ai pas suivi, c’est au niveau finitions sur l’envers. En effet, étant donné que ce n’est pas un manteau doublé, j’ai gansé toutes mes coutures avec un biais. J’ai également cousu mes poches avec des coutures anglaises. Je trouve le résultat plus propre et plus pro qu’un surjet. Enfin sur la technicité, ça reste une master pièce donc accessible plutôt pour un niveau intermédiaire. Les principales difficultés résident surtout dans la pose du col avec la bande de propreté,  la couture des poignets (personnellement, j’ai cousu la 2ème partie des poignets avec un point à la main) et les boutonnières. Mine de rien, quand on utilise un tissu type lainage, les boutonnières peuvent être plus difficile à faire, dans ces cas-là, prévoyez un bout de scotch sur l’endroit où vous réalisez votre boutonnière OU mettez un papier hydrosoluble. (comme quand on fait de la broderie)

Le look

Pour celles et ceux qui connaissent Nantes, on sait que le Printemps n’arrive pas pile au 21 Mars. Je pense donc pouvoir étrenner ce nouveau manteau quelques semaines encore. Bon, j’ai quand même misé sur des couleurs claires pour la transition. J’ai donc enfilé un pantalon blanc levis 501, une maille Sezane aux motifs abstraits et colorés, et des baskets blanches Puma trouvé à Londres il y a 3 ans. Vous le voyez très souvent par ici mais je porte également mon fameux chapeau beige Lack of Color.  Et le p’tit dernier qui vient compléter le look, c’est mon Sac bourse cousu l’Eté dernier chez Pigeon Coq.  Mais attention, pas avec n’importe quel cuir puisqu’il s’agit de chutes de la Maison Chanel. D’ailleurs si vous souhaitez voir son processus, RDV sur un des mes articles DIY juste ICI. On est clairement sur un Look Casual qui allie l’élégance au confort. Ce que je préfère quoi 😀